Connecter Plan du site Contact

L’infertilité est souvent vécue comme une expérience délétère sur le plan sexuel pour les hommes comme pour les femmes, bien que le retentissement soit différent selon le sexe. De nombreuses études ont exploré la vie sexuelle des couples infertiles, en abordant soit la relation de couple (entente et satisfaction conjugales) soit la sexualité et la satisfaction sexuelle.
En ce qui concerne la relation conjugale, les deux partenaires conservent souvent une bonne entente et se soutiennent mutuellement. En revanche, alors que le plaisir éprouvé par les couples lors des rapports sexuels est peu altéré, un grand nombre d’entre eux connaît une réduction de son désir. Cette diminution du désir s’explique par les exigences médicales intrusives pour la vie intime pendant la procréation médicalement assistée, de même que par les stratégies que les couples mettent en place lors des rapports sexuels pour tenter d’optimiser leurs chances de grossesse. Ces rapports prennent un aspect mécanique et perdent de leur spontanéité et de leur charge émotionnelle.
En thérapie, le fait de leur faire prendre conscience que leur vie intime doit rester ou redevenir une fin en soi, et non pas uniquement un moyen de procréation, permet souvent un changement d’attitude bénéfique.